CHARLES BLÉ GOUDE AU GOUVERNEMENT : << ENLEVER MON NOM DANS VOTRE CONNERIES>>

Le nom de Charles Blé Goudé a été cité comme faisant partie du complot contre l’autorité de l’Etat, dans l’affaire de tentative de déstabilisation portée contre Guillaume Soro. L’ancien leader des jeunes patriotes a affirmé qu’il n’en faisait aucunement partie.

Guillaume Soro est dans de beaux draps en Côte d’Ivoire. Après qu’on lui ait refusé son retour en Côte d’Ivoire, l’ancien Président de l’Assemblée nationale est visé par un mandat d’arrêt international pour « tentative de déstabilisation» et « détournement de deniers publics ». En effet, des preuves dont une note vocale et des armes présentées comme étant saisies à son domicile et dans celui de certains de ses partisans ont été présentées par le Procureur de la République comme étant des pièces à convictions de ce dossier.

Cependant, Charles Blé Goudé a du mal à comprendre comment son nom a pu être cité dans ce complot contre l’autorité de l’Etat, dont il ne sait absolument rien. Aussi, pour tourner cette affaire en dérision, il raconte une histoire totalement drôle dans laquelle deux tourtereaux s’amourachaient sur une table de marché dans un quartier populaire de Yopougon. Transporté par leurs ébats, l’homme répétait à sa compagne : « Oh chérie je suis fou de toi, oh chérie je suis fou de toi». Mais exaspéré par ces amourettes, un homme atteint de folie qui se reposait sous ladite table s’écria : « Eh vous deux là, vous deux-là, enlevez mon nom dans vos conneries là hein ! »

À la fin de cette histoire, le commentaire de Charles est le suivant : « Coup d’état et moi, c’est comme l’eau et l’huile, le jour et la nuit. On n’est pas camarade donc enlevez mon nom dans vos conneries. »

Il termine en précisant que la seule arme dont il s’est fait sienne dans son engagement politique, c’est le micro.

Vous pourrez aussi aimer

Articles Populaires